Qu'est-ce que la fête de Mabon ?

September 17, 2018

Etant donné qu'il s'agit du tout premier article portant sur la "magye", je me dois d'apporter quelques courtes précisions avant même d'aller plus loin.

Dans l'art Wicca (art magique moderne des énergies matérialisées et des énergies subtiles), la roue de l'année représente les cycles annuels, marqués par différents évènements tels que le cycle lunaire, les saisons et donc les solstices et les équinoxes.

 

Selon la compréhension que j'en ai, la wicca (diminutif de witchcraft ou sorcellerie) se définie comme l'art de célébrer la vie dans son entièreté et notamment dans ses cycles, favorisant l'élévation spirituelle personnelle.

La vie dans son ensemble étant elle-même faite de cycles, j'aime énormément cette idée de célébrer ces différentes étapes par des rituels "magiques", afin de rendre hommage à la terre-mère, la terre nourricière et ce qu'elle nous offre jour après jour. C'est l'opportunité de revenir à soi, de se recentrer et revenir ainsi à l'essentiel, mais aussi d'enraciner notre lien avec la Terre, de reconnaître celui que nous avons avec l'univers et d'être dans la reconnaissance, la gratitude tout simplement, et ce, dans une bienveillance totale.

La wicca puise sa pratique dans les traditions et savoirs ancestraux, druidiques et chamaniques par exemple, à travers toutes les cultures du monde, et dont "l'initié" vénère une "Déesse" la mère, la Terre, la nature et un "Dieu", le père, le soleil, honorant ainsi "la vie" et symbolisant le mystère qui les lient l'un à l'autre pour l'éternité.

 

La vie sous toutes ses formes n'appartenant pas seulement à la Terre mais aussi à l'univers au cosmos, c'est bien dans cette conscience là, dans l'idée même que tout dans l'univers est lié et interconnecté, qu'il est intéressant de pratiquer sa propre magye (oui oui magye avec un "y", ce n'est pas un tour ;-) et ce, avec l'aide des 4 éléments sacrés du feu, de la terre, de l'air, de l'eau et d'un 5ème fondamental qui est celui de l'esprit.

 

La roue de l'année repose sur le cycle lunaire, solaire, ainsi que les saisons et sur d'anciennes traditions païennes et druidiques.

Lors de la pleine lune, symbole fort de fertilité, du féminin sacré, du Yin, les énergies vitales sont à leur paroxysme.

Les "Esbats" célèbrent ces pleines lunes et il y en aura 12 ou 13 selon les années, chacune ayant sa particularité. Dans la pratique bien que chacun ait son propre style, la plupart du temps, il s'agit de formuler une prière ou une intention à la lueur d'une petite bougie (à la cire d'abeille de préférence) ou de méditer quelques instants à la lumière de la lune.

 

Les sabbats sont des fêtes dites "solaires" ou "de feu",  symbolisant le masculin sacré, le yang et représentant le cycle de la vie saisonnière, selon le principe "vie, mort, renaissance". 

Pour chaque saison sont célébrés un sabbat mineur et un sabbat majeur, et il y en a 8 :

Yule (Solstice d'hiver), Imbolc, Ostara (Equinox de printemps), Beltane, Litha (Solstice d'été), Lughnasadh (ou Lammas), Mabon (Equinox d'automne),et enfin Samhain.

Vous pouvez d'ailleurs consulter le calendrier lunaire où vous trouverez également les dates des différents Sabbats, en cliquant ICI.

Chaque Sabbat est la continuité du précédent durant toute la durée de la roue de l'année, et chacun à sa propre symbolique. Le premier Sabbat de l'année énergétique sacrée commence par Samhain, qui honore nos ancêtres, nos esprits et qui accueille le nouveau cycle de la vie, de la mort et de la renaissance.

 

Pour le sabbat qui nous intéresse particulièrement aujourd'hui, il s'agit donc de célébrer Mabon qui aura lieu du vendredi 21 au Dimanche 23 septembre, soit dans 4 jours. C'est l'équinoxe d'automne, la seconde récolte ou 2ème fête des moissons. Nous approchons de la fin de l'année wicca, le dieu (le soleil) perd progressivement de son intensité et la déesse (la Terre) se prépare à l'arrivée de l'hiver. Les jours sont aussi longs que les nuits, les feuilles des arbres se teintent de rouge, de jaune, de orange et de brun, puis emportées par le vent tapissent le sol qui prend alors toutes les couleurs d'un coucher de soleil doré. Le temps est au calme et à l'introspection. L'air est doux et frais, et tandis que l'on récolte les pommes, le raisin, le maïs et que l'on fête le vin, flottent dans l'air des pârfums d'encens, de pins , de sauge, de myrrhe et de cannelle. On récolte aussi les noix et les graines, symboles d'une renaissance prochaine. 

 

 

Exemple de rituel à pratiquer par les sorcières et les sorciers en herbes, au moment de Mabon :

 

Tout d'abord, la création d'un petit autel sur lequel résidera avant tout autre chose, votre intention. Il s'agit en réalité de votre propre remise en question, de faire le point sur ce que vous ressentez à cet instant.

Cet autel vous ressemble, vous choisissez ce que vous voulez y déposer, simplement il est important de le faire dans la gratitude de ce qui vous a été enseigné, transmit et de ce que la terre vous a offert durant toute cette année.

 

Afin de vous aider à vous ancrer dans votre intention et ainsi à la matérialiser, vous pouvez choisir des objets (corne d'abondance, panier, objet en bois, pommes de pin, cônes d'encens, bougies -j'insiste sur la cire d'abeille c'est beaucoup mieux- feuilles séchés, etc), des aliments (pomme, raisin, épis de maïs, citrouille, bâton de cannelle, noix, graines, etc) des symboles caractérisant votre gratitude (une image, une photo, un texte, un objet particulier), qui vous inspire le plus, et que vous disposerez comme vous le souhaitez sur votre autel.

 

Choisissez un moment de tranquilité absolue, le soir par exemple, allumez vos bougies, votre encens et prenez un temps de méditation.

Vous pouvez vous adresser à l'esprit de Mabon, à vos guides ou aux esprits qui vous accompagnent. Prenez le temps de remercier, d'offrir votre gratitude en retour de ce qui vous a été transmit ces 9 derniers mois, même si les choses n'ont pas été faciles pour des tas de raisons possibles, posez votre regard sur ce qui va bien, ce qui évolue, ce que vous avez accompli et chérissez ces moments aussi petits soient-ils. Votre autel est la représentation de ce pour quoi vous êtes reconnaissant.  Vous êtes conscient que les graines que vous avez récoltées, et que vous sèmerez, porteront un jour leurs fruits.

 

Certains, au moment du rituel, récitent des invocations déjà toutes faites, mais je pense que le fait de réciter des paroles qui ne sont pas les nôtres, font à mon sens perdre beaucoup dans l'authenticité de la démarche, qui est avant tout personnelle. Les mots sont importants. Je pense qu'une fois qu'on a compris le sens profond de cette célébration et de sa symbolique, il est au contraire très bénéfique de suivre ce que notre intuition nous suggère et ainsi de s'approprier le rituel en entier.

 

Je vous souhaite une très belle fête de Mabon, et je vous remercie de m'avoir lue !

 

Oriane

 

Share on Facebook
Please reload

Derniers posts publiés !
Please reload

IMG_20190516_184039_873.jpg
Rejoignez-moi :
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  Les rubriques magiques   

Mes suggestions de lecture