Le portail

Prémices d'un voyage vers l'invisible

Il y a des expériences assez déroutantes dans la vie et j'en ai vécu une il y a quelques mois. La vie a mis sur mon chemin un certain nombre d'informations alors que j'étais en plein éveil de conscience, période pendant laquelle je me suis laisser emporter par une multitudes de "signes" qui se mettaient sur mon chemin. C'est une période de ma vie à la fois merveilleuse et sombre, car tout ce qui était dans l'ombre, enfouit, est ressorti. C'est assez difficile de faire le tri ensuite, c'est difficile à gérer dans un quotidien qui, d'un coup, aux vues de tout ce qu'on découvre sur la réalité de notre existence, devient fade, amer et remplies de questions laissées finalement sans réponses. C'est d'ailleurs une phase que l'on appelle "la nuit noire de l'âme".

Ce n'est pas l'information en elle-même mais plutôt ma capacité à la gérer dans un monde dans lequel tout doit entrer dans une case, un moule, un ordre établi par un groupe  de têtes pensantes qui contrôlent notre système. Il y a dans notre société un certain nombre de tabous très ancrés, dont le paranormal, l'ésotérisme, l'ufologie, les sociétés secrètes etc, font tous et toutes partie.

Bien des civilisations furent pourtant très proches du monde invisible, et leurs oeuvres restent encore aujourd'hui les plus grands mystères de tous les temps, malgré toute la technologie que nous avons à porté de main.

Et pourtant encore, actuellement de nombreuses personnalités du monde scientifique, journalistes, historiens, archéologues font des découvertes qui remettent toutes nos certitudes en question. Bien des gens témoignent d'expériences, de phénomènes "inexpliqués" ... "inexpliqués" pour qui ? la société et ce système qui contrôle tout, même ce qu'il est tolérable ou acceptable de croire ou non. Car ces phénomènes, ces expériences s'expliquent tout-à-fait, c'est juste que ce sont des choses que nous ne maîtrisons pas et ça c'est insupportable pour l'égo humain, qui a besoin de tout étiqueter selon ce qu'on lui a autorisé à croire, à voir ou à ressentir.

Cependant je suis très heureuse car de plus en plus de monde s'intéresse à ces sujets qu'on a relégués autrefois au rang de la folie. Et de plus en plus nombreuses sont celles et ceux qui osent en parler ouvertement et ce avec toute la rigueur qu'exige leur profession. Je pense à Stéphane Allix, Jean-Jacques Charbonier, Bleuette Diot, Sylvie Déthiollaz, Claude Charles Fourrier et Nicolas Fraisse, pour ne citer qu'eux. Il y a de nombreux médias qui émergent également et qui sortent totalement des sentiers battus, entre autre l'incontournable chaîne Tystria, sur YouTube, mais aussi INREES TV, BTLV, Nuréa TV, etc il y en a d'autres que je pourrais présenter également. Ainsi les langues se délient et racontent leur histoire, leurs expériences avec l'au-delà, les esprits de la nature, les extraterrestres aussi, je vous assure qu'il faut écouter, les témoignages sont parfois vraiment surprenants. Certaines mémoires ressurgissent dans notre propre existence lorsqu'on plonge notre regard dans notre monde intérieur. Des mémoires qui nous montre le chemin, qui créent des connexions, un sujet vous amènera toujours à un autre, vos lectures, celles que vous choisissez vous-même, révèlerons quelque chose en vous alors que vous ne l'attendiez pas. N'avez vous jamais eu l'impression que vos n'étiez pas seul et qu'une bonne étoile veillait discrètment sur vous ?

Certaines pratiques ancestrales reviennent elles aussi, des savoirs oubliés mais pas perdus. Ils n'appartiennent qu'à l'esprit, émergent de la nature et de tout ce qu'elle a à nous offrir, tant pour le corps physique que pour l'âme.

Il y a un équilibre en tout, aussi je pense qu'il faut apprendre à doser pour ne pas se perdre. Faire preuve de patience (c'est indispensable car on part vite dans tous les sens !), revenir sur ses pas, recommencer depuis le début pour faire le tri si on sent que c'est nécessaire (en général même si on n'ose pas l'avouer on le sait au fond de soi que quelque chose cloche). Ne pas avoir peur de s'être éventuellement trompé. C'est une quête personnelle, une communication avec d'autres dimensions qui nous dépassent et que seul le silence peut révéler.

Voici l'histoire du portail. 

Je suis géobiologue diplômée depuis peu, et lors d'une étude en groupe sur un site amérindien près de Québec, quelque chose à attiré mon attention depuis un point de vue éloigné. Du lieu lui même surgissait une force envoûtante, la nature était reine et les esprits de la nature veillaient sur elle. C'est alors que je vis une forme pyramidale brumeuse s'élevant au-dessus des arbres, je me sentais comme connectée à cet endroit et peu de temps après, notre promenade nous y amena. Je m'arrêtais dans la zone observée depuis mon point de vue un peu plus tôt et je su que ce que je cherchais était là. Précisement ici.

Je travaille avec un pendule égyptien en cuivre et un petit classeur rempli de cadrans (biomètres, abaques) de radiesthésie spécifiques à la géobiologie, ainsi que des rad master ou baguettes coudées. Je deviens simplement une sorte de transmetteur entre mon guide et la réponse (l'objet de la recherche), les résultats se sont souvent montrés surprenants. Ce jour là j'avais bien entendu mes outils avec moi, le taux vibratoire était très haut (je dirais même explosif) et c'est un vieux tronc d'arbre apparemment mort et couvert de champignons dans un coin de la fôret qui attira mon attention. Je ne savais pas pourquoi mais à cet instant précis j'étais dans un état d'euphorie totale. Je ne l'expliquais pas, c'était ainsi. Ma recherche indiqua que le lieu était rattaché à une certaine étoile et sa constellation voisine bien connue également, et ce fût alors un moment assez spécial car cette découverte, pour des raisons très personnelles faisait écho à une récente consultation auprès d'une jeune femme capable de canaliser certains messages, mais également à une histoire familliale en lien avec ma naissance, que ma mère me raconte depuis ma plus tendre enfance. Nous étions plusieurs géobiologues à avoir trouver le même résultat. Et il s'agissait d'un portail en lien avec cette étoile et cette constellation. Une de mes collègues arriva un peu après et me dit, sans avoir rien suivi de nos recherches, qu'elle avait le sentiment que ce lieu était pour moi comme un retour à la maison. C'était tout-à-fait étrange, perturbant et fascinant à la fois. Je le pris comme un clin d'oeil extraordinaire à cette histoire, celle d'un prénom que mon père et ma mère voulurent me donner avant ma naissance, mais qui fût rejeté par la famille de ma mère, c'est d'ailleurs finalement mon deuxième prénom, Oriane. Ce n'était peut-être qu'une coïncidence bien sûr. J'y trouvais également une relation avec des images qui se présentaient lors de mes méditations... Canis major... Ce fût bien évidemment très troublant et ça n'a pas manqué de me perturber d'ailleurs pendant un petit moment, car on commence sérieusement à se poser des questions sur nos véritables origines, en dehors de notre existence terrestre. Peu importe je n'aurai probablement jamais le fin mot de l'histoire. Cela restera une drôle d'histoire et une drôle de coïncidence. Il en reste une photo prise un jour où j'y suis retournée seule. Ce jour là après avoir pris ce cliché, j'ai senti que ce qui devait être dit, l'était et que ma place n'était à présent plus ici, et que je devais partir, retourner à ma vie. J'admets tout de même qu'il y a eu un impact sur moi, car on ne sait plus trop qui on est et d'où on vient après ça. Une personne en qui j'ai toute confiance, une médium, m'a depuis ramené les pieds sur terre, et je la remercie car c'était une réelle nécessité. 

La photo du portail représente mon lien subtile et fragile avec l'invisible, la porte vers ma vérité intérieure. La fascination pour un autre monde qui me dépasse et m'échappe, mais qui n'est peut-être pas si éloigné que j'ai pu le penser. Depuis cette expérience singulière, la vie m'oblige à avancer sur mon propre chemin, à faire le tri, à trouver qui je suis sans détourner le regard même si c'est difficile.

Elle m'a aussi offert un cadeau aussi soudain qu'inattendu. Elle m'a permis très récemment de découvrir qui est mon guide... Ou devrais-je dire "ma guide" et ce fût une surprise de taille pour mon entourage qui ne s'y attendait pas. Elle fera l'objet d'un article prochain... Angelina.  

Oriane.

  • Facebook - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle

    ©Hôm & Soul - Tous droits réservés. Tous les textes et les images de ce site sont soumis aux droits d'auteurs et crédits d'images. Le partage des liens vers les articles de ce site est autorisé dans le respect du travail de l'auteur.